2 Et que ceux qui ont des fidèles pour maîtres, ne les méprisent point, sous prétexte qu'ils sont frères; mais qu'ils les servent d'autant mieux, parce qu'ils sont des fidèles, des bien-aimés, et qu'ils s'appliquent à leur faire du bien. Enseigne ces choses et exhorte.